Au commencement du projet, on joue beaucoup avec les containers pour les agencer un peu comme on le veux. L'avantage des containers c'est qu'ils sont standardisés par la norme ISO 668  pour leurs dimensions et masses brut et la norme ISO 1496 pour les essais qu'ils doivent subir pour être homologués. Il y a différentes tailles de containers entre 6 pieds et 40pieds de long. Mais on assemble souvent les containers de 10 pieds (3m), 20 pieds (6.06m) et 40 pieds (12.19m) qui ont des largeurs et hauteurs quasi identiques (à 1cm près) pour faire des maisons.  A noter que les 40 pieds existent en grands volumes (High Cube ou HC). Ils sont alors plus hauts que les autres (2.89m extérieur au lieu de 2.59m). On ne peut donc les assembler qu'avec des 40"HC. C'est une contrainte à prendre en compte quand on va assembler les containers. Sinon il faudra prendre en compte la différence de hauteur et de plancher entre les 40"HC et les autres types de containers. Je suis resté pour ma part qu'avec des containers 40". Au début je les voulais en HC pour avoir une grande hauteur sous plafond. Malheureusement la crise étant passée par là au moment où j'ai eu besoin de mes containers. Les HC étaient introuvables en France à des prix rentrants dans mon budget. Je me suis donc rabattu sur des containers Dry de hauteur standard de 2,38m à l'intérieur. Ce qui me fait au final une hauteur sous plafond de 2,34m. Ce qui est largement suffisant. On ne voit pas l'effet bas de plafond.

Au début donc j'ai essayé un peu toutes les combinaisons. Une maison en Z, en L, ou d'autre formes, ou mes deux préférées, en H ou en T.  Après  on regarde les détails techniques, les contraintes budgétaires et le terrain que l'on a. En effet sur ce derneir, toutes les formes ne pourront pas y être implantées.

Au final compte tenu de mon budget limité et de mon terrain assez pentu, j'étais limité par la longueur de la maison car j'avais pas mal de pente dans mon terrain et par le budget final de la maison. Je me suis limité à une maison de 4 containers de 40". La forme retenue n'est pas originale puisque c'est un parallélépipède mais c'est la plus économique en terme de budget et d'isolation. En outre c'est aussi une maison avec une toiture simple à réaliser. En effet, plus la forme est libre, plus elle laisse de surface de façade à isoler. Par exemple avec 4 containers, si on fait une maison rectangulaire on a une longueur linéaire brute de façade d'environ 44m. Si on les assemble en L on au une longueur de façade de 58.6m. Soit une augmentation de 35% du coût de la façade. La surface de toiture quand à elle reste la même, mais la toiture en L sera plus difficile à faire que la toiture rectangulaire. 

maison finale

La maison comporte deux zones distinctes. La première au Nord contient les chambres, la salle de bain et les toilettes. La seconde au Sud, contient les pièces de vie : Le salon séjour, la cuisine et son cellier et le hall d'entrée.

J'ai limité les ouvertures à l'Est et au Nord, car c'est là que j'ai le plus de vis à vis. J'ai privilégié les ouvertures à l'Ouest et au Sud, car c'est là que j'ai la plus belle vue et le moins de vis à vis. En outre, cela me permet de capter le soleil toute la journée et donc de faire des économies de chauffage en hiver. Ce dernier sera un poêle à bois au centre de la maison et des convecteurs électriques en appoint dans les chambres et la salle de bain (les pièces au Nord).

J'ai aussi regroupé les pièces d'eau dans la même section de structure porteuse pour facilité le passage des tuyaux. Je n'ai pas réussi ici à mettre toute les pièces d'eau dans le même container ce qui aurait encore plus simplifié la distribution et l'évacuation de l'eau.

La façade sera faite d'un bardage bois. La toiture sera à faible pente en bac acier sur une charpente en bois.

La maison reposera sur des pilotis en béton armés et une structure bois ceci pour pouvoir isoler le dessous des containers.

 

Vous avez trouvé une erreur ou une coquille ? Sélectionnez la et appuyez sur Ctrl + Entrée.