Explications sur l'électricité et les réseaux (VMC, communication, etc.)

 Le réseau électrique

J'ai sous-traité la conception du réseau électrique à Monsieur Delépine de la société Self-élec. Ce dernier a conçu les plans de l'ensemble des réseaux électriques selon mes besoins. Il fournit une liste détaillée de toutes les gaines et des fils avec pour chacun son point de départ et son point d'arrivée. Il ne reste plus qu'à tirer les gaines et les fils et à poser le tout.

Pour le passage des gaines dans toute la maison, je ne pouvais pas utiliser le faux plafond car je ne voulais pas perdre de la hauteur sous plafond car il n'y en a pas beaucoup dans les containers Dry. J'ai donc réalisé des chemins de câblage qui sont dissimulés dans des poutres qui passent dans la cuisine et la liaison salon-séjour. Ils sont en vert sur la figure ci-dessous. Pour le passage des gaines de VMC vers les chambre et la salle de bain et les toilettes, j'ai fait tout de même un petit faux plafond (en vert). C'est plus esthétique que des grosses poutres car l'espace était réduit avec les toilettes et le couloir. Au final les rendus est plutôt sympa à mon goût.

reseau-electique

Voici la structure des chemins. Ce sont des tiges filetées qui sont fixées sur des supports Still articulés et deux morceaux de fourrure tenus avec un écrou. Cela me permet de bien plaquer les gaines électriques sur le plafond et de bien maintenir mes gaines de VMC. Pour masquer tout cela, une structure en rails et montants placo est réalisée.

1878

En haut du chemin j'ai mis mes câbles électriques et en bas, j'ai mis mes gaines de VMC (pas encore posées sur la photo). J'ai fait passer tous ces réseaux au travers de la paroi des containers via une découpe dissimulée dans la poutre et le faux plafond.

1879

1928

J'ai également mis un éclairage à base de spots dans les poutres ce qui donne le rendu suivant une fois fini.

1984

Ces poutres devaient se prolonger vers la salle de bain et les chambres dans le couloir de liaison. Comme ce n'était pas très esthétique dans cette zone, j'ai fait un faux plafond dans le couloir et les toilettes pour avoir un meilleur aspect final. Ce faux plafond est constitué de supports articulés visés par deux vis à tôle et d'une tige filetée sur laquelle on vise un support fourrure qui maintien la fourrure.

1877

Voici ce que cela donne en cours de pose des cloisons. Ici c'est le couloir de circulation qui dessert les chambres, les WC et la salle de bain. J'y ai également mis trois spots pour l'éclairage du couloir.

1936

Et voila ce même couloir une fois fini. On remarque la différence de niveau entre le salon et le couloir.

1975

Une partie des réseaux passent aussi derrière les cloisons de doublage. Mais j'ai également utilisé les poutres autour de la jonction de deux containers pour faire passer des câbles et pour positionner mes éclairages dans les pièces. puisque j'ai une poutre au milieu du plafond du salon, du séjour et de chaque chambre. Les câbles qui pendent sont ceux de l'éclairage dans ma chambre.

1876

Tous mes réseaux électriques partent de la gaine technique du logement (GTL). Comme je ne pouvais pas faire passer les câbles dans le faux plafond, j'ai choisi de faire sortir les câbles dans le fond de la GTL qui donne dans mon cellier. Voici la partie dans le cellier avant la pose de la poutre.

1959

Voici la partie coté GTL.

J'ai choisi d'avoir deux goulottes séparées. La première pour les réseaux électriques, la seconde pour les réseaux de communication. Ceci permet de limiter les parasites du réseau électrique dans les câbles pour la communication.

1848

 

Grâce à la méthode de Selfélec, tous les câbles sont repérés ce qui facilitera le câblage du coffret. Ainsi, dans la photos suivante on voit 3 câbles pour l'éclairage LU11-WKT2-2, LU11-ZQ30. Ce repérage permet de savoir exactement de quel réseau il s'agit et où il doit être branché.

LU11 signifie que c'est le onzième réseau d'éclairage. Le retour de lampe en orange doit aller au télérupteur qui se trouve sur la rangée W, qui se nomme KT2 et sur la borne 2 de dernier. Les fils rouge et le bleu doivent aller sur le disjoncteur qui se trouve sur la rangée Z et qui se nomme Q30 sur la phase (rouge) et le neutre (bleu) de ce dernier. Pour simplifier les notations, les fils de phase rouge et de neutre bleu n'ont pas de nom de borne car les disjoncteurs ont tous une borne de phase (L) et une borne de neutre (N).

1853

J'ai également repéré tous les appareils à mettre dans le coffret. Cela représente 4 rangées de disjoncteurs et télérupteurs. Chaque rangée est protégée par un interrupteur différentiel de type A ou AC (à gauche de chaque rangée). Chaque rangée porte une lettre W, X, Y ou Z qui permet de repérer les appareils de la rangée. Par exemple le disjoncteur ZQ30 est l'avant dernier de la dernière rangée. En outre les disjoncteurs sont disposés de la plus grande capacité (20A) à gauche (le plus près possible l'interrupteur différentiel de la rangée) vers les plus faible capacité à droite (2A). Sur la rangée W j'ai mis les disjoncteurs des appareils spéciaux que sont la plaque de cuisson et la machine à laver le linge. Ils sont protégés par l'interrupteur WQ1 qui est de type de type A. Les autres circuits sont protégés par des interrupteurs différentiels de type AC (XQ4, Y14 et ZQ23).

1847

Tout est repéré, il ne reste plus qu'à câbler.

Premier câblage, est pour des barrettes de dominos. En effet, pour faciliter le câblage j'ai 3 barrettes de dominos qui servent à récupérer des retours de lampes et mes retours de commande des volets roulants. J'ai demandé à ce que toutes les commandes de volets soient accessibles dans la GTL pour, dans le futur, me permettre éventuellement de commander mes volets via une carte informatique sur mon réseau de communication. J'ai donc écarté les câbles de ces barrettes et posé le support du coffret.

1857

J'ai câblé les barrettes (en noire à droite sur la figure ci-dessous). J'ai également utilisé des raccords rapides type Wago pour le câblage des phases et des neutres des volets. Les retours des volets sont sur les deux barrettes du haut avec les fils violet et marron. La dernière barrette en bas sert principalement aux retours des lampes et aux commandes des télérupteurs.

1863

Câblage de la première rangée. J'ai depuis enlevé les deux prises qui sont maintenant dans mon coffret de communication.

Pour relier tous les phases et les neutres à l'interrupteur différentiel de début de rangée, on utilise deux peignes que l'on découpe en fonction du nombre de disjoncteurs à alimenter. Sur l'image ci dessous, le peigne de neutre est en gris au dessus des disjoncteurs.

1862

On câble la deuxième rangée.

1864

Puis la troisième.

1866

Et finalement la dernière rangée.

1867

Reste maintenant à relier tous les fils de terre (jaune/vert) à la barrette de terre et à relier les rangées entre elles avec des peignes verticaux. Mes interrupteurs différentiels sont de la marque Schneider et il existe des peignes qui permettent de relier deux rangées l'une sur l'autre. J'ai également deux gros câbles de distribution entre mes barrettes de neutre et de phase et les bornes de neutre et de phase du premier interrupteur différentiel de la première rangée. Ensuite on a plus qu'à relier le compteur et la barrette de phase et de neutre par un câble

Comme mon compteur doit être dans ma maison c'est ERDF qui me l'a installé (via son sous-traitant GTIE).

Voici le résultat final du boîtier fini.

024

La première rangée avec le repérage des appareils (les prises sont parties vers le boîtier de communication).

020

La deuxième rangée.

021

La troisième rangée.

022

Et la dernière rangée.

023

Au final, grâce aux conseils et à l'expertise de Self-Elec, je n'ai eu aucune mauvaise surprise au cours du test de l'installation. À la mise sous tension du coffret je n'ai eu aucun disjoncteur qui a sauté. Les seuls problèmes venaient de fils qui s'étaient déconnectés dans les prises ou les interrupteurs (3 interrupteurs, 2 prises et une lampe) ce qui arrive de temps en temps quand on repousse les fils dans les boites.

J'avais donc l'électricité partout en moins de 30 minutes après la mise sous tension (le temps de corriger toutes ces mauvaises connexions).

Au début j'ai longtemps hésité à souscrire les services de Self-Elec. Car j'aurai pu faire l'étude moi-même. Mais je ne suis pas un spécialiste des installations électriques et je n'avais pas trop le temps de tout étudier en détail. Mais au final, le temps gagné par ces services n'est pas négligeable. J'ai eu le Consuel sans souci et j'ai une garantie décennale sur l'électricité. En plus mon réseau est aux normes et je n'ai pas eu de soucis pour le réaliser. Je recommande fortement ces services.

Le réseau de communication

Pour le réseau de communication, j'ai fait un réseau grade 3 dans toute la maison comme cela je n'utilise que des prises RJ45 pour le réseau de communication, le téléphone et pour la TNT. Pour le satellite, j'ai un câble coaxial qui part de la GTL vers une prise satellite dans mon salon. Je n'ai pas fait un réseau grade 3S car le coût de câblage était plus important et je ne voulais pas avoir le satellite partout dans la maison. Mais je voulais avoir un réseau en gigabit entre mes prises réseau pour pouvoir diffuser des vidéos rapidement entre les prises.

En ce qui concerne le nombre de prises RJ45 catégorie 6, j'ai fais comme ceci :

  • Salon : 3 prises.
  • Séjour : 1 prise.
  • Cuisine : 1 prise.
  • Chambre 1 : 2 prises.
  • Chambre 2 : 2 prises.

Pour faciliter le câblage, j'ai utilisé un coffret grade 3 tout prêt de la marque Michaud.

Voici le résultat fini avec ma box de branchée. Il me manque la porte que je vais acheter bientôt. La partie satellite et TNT est derrière la box.

019

Le compteur et le disjoncteur principal ont étaient posés par un sous-traitant d'ERDF (GTIE). Je remercie d’ailleurs leurs techniciens qui m'ont aimablement branché les câbles d'alimentation vers mon coffret.

D'après les techniciens de France Télécom qui m'ont branché la box, c'était la première fois qu'ils voyaient ce type d'installation où les goulottes sont bien séparées (ce qu'il faut normalement faire d'après la norme) car généralement les artisans électriciens font au moins cher et mélangent ces deux types de réseaux ce qui à terme peut pénaliser la qualité du réseau de communication car il peut être facilement parasité par un appareil électrique de l'autre réseau, surtout quand on veux un réseau en Gigabit.

Pour l'instant côté débit du réseau j'étais limité par ma box à 100Mbit en interne. Depuis, j'ai installé des petits switchs Gigabit pour améliorer le débit en interne. Pour le débit externe, je suis limité par ma ligne de téléphone à 2Mb ce qui n'est pas beaucoup. Ça me change de ce que j'avais en ville avec le 100Mb via la fibre ou le 20Mb via l'ADSL. Mais cela permet de réfléchir entre deux rafraîchissement de pages web.

 

Vous avez trouvé une erreur ou une coquille ? Sélectionnez la et appuyez sur Ctrl + Entrée.