Pour pouvoir isoler convenablement le plancher des containers et avoir des fondations sur pilotis, la seule méthode convenable que j'ai trouvé est de créer une structure en bois sur laquelle les containers reposent et qui me permet d'insérer un isolant entre cette structure et le plancher du container.

Cette structure est constituée d'un réseau de poutre qui portent les containers et d'un plancher bois qui soutient l'isolant.

Les cinq réseaux de poutres sont espacés d'environ 3m. Cet espacement me permet d'une part de soutenir plus efficacement les containers et éviter une grande déformation au centre du container qui ferait un effet trampoline quand on marche dans le container. Cela permet d'autre part de réaliser un plancher entre chaque poutre en utilisant des chevrons de taille standard de 3m

Chaque "poutre" est réalisée à partir de 4 poutres assemblées. Chaque partie à pour longueur la largeur d'un container soit 2,44m.

Les parties sont assemblées entre elles à l'aide de 2 morceaux de poutre assemblés avec 4 tiges filetées en inox.

1057

Les poutres sont également fixées aux pilotis à l'aide d'équerres renforcées fixées dans les pilotis par un scellement chimique.

1052

Deux des quatre tiges filetées passent à travers le trou de l'équerre. Ceci permet de solidariser la structure avec les pilotis. Un film plastique noir (bande d'arase) protège la structure en bois des remontés d'humudité du béton.

Les appuis des containers font donc 3x4,5cm =13,5cm de large sur une longueur d'environ 50cm.

Pour réaliser la structure, j'ai utilisé des poutres de 145x45mm de 3m de long traitées classe 3. En les découpant à 2,44m, je récupère la chute pour en faire une partie des renforts.

En bout de cette poutre, le U est laissé vide. Il permettra d'insérer un montant jusqu'à la charpente pour récupérer une partie des efforts du toit sur les pilotis.

1063

Un plancher est réalisé à l'aide de sabots et de chevrons de 63x65mm. L'espacement des chevrons est d'environ 60cm.

1060

Les sabots sont fixés à l'aide de tire-fonds et de clous annelés spécial charpente.

Les chevrons sont cloués aux sabots. Puis j'ai mis un pare pluie agrafé sur les chevrons et un plancher en panneaux OSB3 vissés sur les chevrons.

1066

On voit bien ici le pare pluie, et le U en attente du montant qui descendra du toit.

Voici le plancher terminé. On peut y marcher dessus sans risque mais il n'est pas prévu pour cela et il se déforme dans ce cas.

1098

1096

Comme j'avais un peu de délai entre la fin de la réalisation du plancher et l'arrivée des containers, j'ai protégé le plancher de la pluie à l'aide de bâches.

1089

Pour permettre un appui à peu près uniforme des containers, j'ai ajouté sur les 3 poutres du milieu une semelle en caoutchouc de 1cm. En effet, sur les 2 poutres à chaque bout, les containers reposent directement sur la structure via leurs coins ISO. Mais sur les autres poutres, il y a un espacement d'environ 1cm entre la poutre du container et la structure support. La semelle en caoutchouc permet de combler cet espace et de s'adapter aux déformations du container. Cela évite un appui hyperstatique des containers et une meilleure répartition des appuis.

 

 

 

 

 

Vous avez trouvé une erreur ou une coquille ? Sélectionnez la et appuyez sur Ctrl + Entrée.